Phytothérapie

Les colorants naturels, dont l’utilisation avait considérablement diminué depuis l’invention des colorants synthétiques il y a un siècle et demi, suscitent depuis plusieurs années un regain notable d’intérêt en vue d’applications diverses, y compris à l’échelle industrielle. Ce premier article retrace l’histoire de leur déclin, propose des clés de compréhension de la pérennité de leur emploi dans certaines sociétés traditionnelles et par certains artistes, et examine les conditions nécessaires à un renouveau de leur utilisation à grande échelle. Un prochain article illustrera des exemples actuels de production et d’utilisation de colorants naturels, présentés lors du récent Symposium/Exposition International ISEND 2011 Europe qui a eu lieu à La Rochelle en avril 2011.

De nombreuses recherches ont été menées afin de trouver les produits les mieux adaptés pour nettoyer en douceur, entretenir, corriger les dysfonctionnements du cuir chevelu et embellir les cheveux. Elles ont essentiellement porté sur la qualité des produits de nettoyage (pouvoir nettoyant et moussant, absence d’agressivité et de toxicité, odeur agréable etc.) et sur l’apport des plantes à la cosmétologie capillaire.

Nous sommes envahis par les compléments alimentaires et la pharmacie en est l’un des principaux distributeurs (53,25% en 2009). Ayant rencontré Synadiet un des principaux syndicats de fabricants de produits naturels, diététiques et compléments alimentaires à Natexpo, nous leur avons demandé de nous faire un récapitulatif sur la règlementation actuelle.

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF 

Depuis une dizaine d’années, la phytothérapie en médecine vétérinaire s’est considérablement développée, aussi bien pour les animaux de compagnie qu’à la campagne pour les animaux de rente (label Bio). Plusieurs laboratoires commercialisent des médicaments à base de plantes, tant pour les maladies aigues que les maladies chroniques mais pas pour les maladies de terrain.

Cependant, certains vétérinaires effectuent des prescriptions personnalisées, souvent associées à l’homéopathie et à l’oligothérapie. L’observation de l’animal montre que ce dernier se soigne souvent avec des plantes quand il est malade. Par exemple, le chat mange de l’herbe (chiendent) pour se faire vomir et évacuer les boules de poil formées à la suite du léchage de son corps. Faute d‘herbe, le chat d’appartement s’intoxique en avalant des plantes d’intérieur (Dieffenbachia, Muguet…).

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF 

L’homme a toujours été doté d’un bon instinct de conservation et, spontanément, il s’est tourné vers la nature environnante, plus particulièrement les végétaux, pour trouver solution aux maladies qui le frappent. Dans les civilisations les plus primitives, la connaissance des remèdes circulait, à l’occasion, de bouche à oreille de familles en familles, de villages en villages et de générations en générations. Aujourd’hui, la moindre découverte médicale, grâce aux moyens audiovisuels et informatiques circule à travers le monde à la vitesse de l’éclair.

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF 

Intérêt thérapeutique des Oligo-éléments dans l'épicondylite
Le dopage et ses alternatives naturelles

La voie topique est très employée dans le traitement des problèmes rhumatologiques, traumatologiques ou sportifs :

•En raison de la proximité du système locomoteur avec le tissu cutané

•De la possibilité d’application sur une surface étendue en regard du siège de la douleur ou de l’inconfort

•Mais aussi par l’association possible d’un massage manuel, qui active la microcirculation loco-régionale, permet une meilleure absorption des actifs, et procure une action sur la contracture musculaire, presque toujours associée.

Dans les spécialités classiques, les fabricants utilisent un nombre assez restreint de principes actifs, naturellement contenus dans les plantes et surtout dans les huiles essentielles (par exemple le camphre, le salicylate de méthyle, le menthol).

L’industrie pharmaceutique utilise depuis des décennies ces substances naturelles ou leur copie synthétique dans la formulation de pommades, crèmes, embrocations, gels, lotions diverses.

Identifiez-vous pour consulter les articles

Attention, pour créer un compte, accéder à l'ensemble des archives et intervenir dans le forum, vous devez vous abonner à la revue. Si vous êtes abonné, identifiez vous ou créez un compte.