cash advance

La classification botanique dite traditionnelle ou classique est née au XVIIIème siècle initiée par Carl Von ¡.inné. Elle est fondée sur la comparaison des caractères morphologiques des êtres vivants. Pour les plantes à fleurs la classification de Linné va s’imposer durablement par sa simplicité, la comparaison portant sur leurs organes sexuels étamines et pistils. Plusieurs classifications postérieures à celle de Linné verront le jour, dont celles de Bentham et Hooker ou d’Engler, puis enfin celle de Cronquist (1981). Toutes ces classifications ne dérogent pas cependant aux règles de Linné basées sur la comparaison des caractères morphologiques. Si la classification botanique classique des quelques 250 000 espèces de plantes à fleurs n’a donc pas subi de transformations majeures jusqu’au milieu du XXème siècle, ce n’est plus le cas aujourd’hui où elle est peu à peu supplantée par une classification phylogénétique. Cette nouvelle classification des angiospermes n ’est plus fondée sur la comparaison des caractères morphologiques mais dans un cadre évolutionniste sur leur degré de parenté. Cette nouvelle classification est issue des travaux de l"Angiosperm Phylogeny Group", et en est à sa troisième révision (2009) APGIII.

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF

Identifiez-vous pour consulter les articles

Attention, pour créer un compte, accéder à l'ensemble des archives et intervenir dans le forum, vous devez vous abonner à la revue. Si vous êtes abonné, identifiez vous ou créez un compte.