La voie topique est très employée dans le traitement des problèmes rhumatologiques, traumatologiques ou sportifs :

  • En raison de la proximité du système locomoteur avec le tissu cutané
  • De la possibilité d’application sur une surface étendue en regard du siège de la douleur ou de l’inconfort
  • Mais aussi par l’association possible d’un massage manuel, qui active la microcirculation loco-régionale, permet une meilleure absorption des actifs, et procure une action sur la contracture musculaire, presque toujours associée.

Dans les spécialités classiques, les fabricants utilisent un nombre assez restreint de principes actifs, naturellement contenus dans les plantes et surtout dans les huiles essen­tielles (par exemple le camphre, le salicylate de méthyle, le menthol).

L’industrie pharmaceutique utilise depuis des décennies ces substances naturelles ou leur copie synthétique dans la for­mulation de pommades, crèmes, embrocations, gels, lotions diverses.

Ces principes actifs présents dans les plantes et leurs huiles essentielles possèdent pourtant dans les extraits naturels une action synergique, plus riche et modulée. De plus, leur nom­bre y est beaucoup plus important.

L’art de la formulation permettra de les mettre en œuvre de façon judicieuse.

La préparation magistrale permettra ainsi au médecin phyto- aromathérapeute une prescription beaucoup plus personnali­sée, qui se calquera sur la physio-pathologie du trouble dia­gnostiqué, et qui répondra aux modalités propres de notre patient.

Selon le Code de la Santé Publique en France, la préparation magistrale se définit comme « tout médicament préparé extemporanément en pharmacie selon une prescription des­tinée à un malade déterminé » (article L.5121-1).

Elle combine avec pertinence divers produits actifs afin de traiter la pathologie particulière d’un individu malade.

C’est surtout en aromathérapie que la voie externe est privi­légiée par de nombreux praticiens, du fait d’une intense pénétration cutanée des petites molécules liposolubles contenues dans les huiles essentielles, et elle évite l’absorp­tion orale qui n’est pas toujours bien acceptée.

Nous présenterons une liste de plantes et d’huiles essentiel­les utilisables localement avec leurs indications, agrémen­tées de quelques exemples de formulations magistrales. Le sujet pourrait nécessiter un ouvrage entier et cet article n’a aucune prétention à être exhaustif.

 

 

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF

 


 


Identifiez-vous pour consulter les articles

Attention, pour créer un compte, accéder à l'ensemble des archives et intervenir dans le forum, vous devez vous abonner à la revue. Si vous êtes abonné, identifiez vous ou créez un compte.