cash advance

Depuis peu de temps, cette plante inconnue en Europe occidentale est devenue la une de nombreux articles de presse. Un grand quotidien de Zürich lui a consacré une
page entière le 17 septembre 2013 avec le titre « Die Aronia-Beere erobert die Schweiz », ce qui veut dire « La baie d’aronie conquit la Suisse ». En effet, dans ce pays plus de 50 000 arbustes ont été plantés ces 2-3 dernières années et certains producteurs visent une récolte annuelle de l ’ordre de 500 tonnes. Il s’agit d’une plante qui pousse à l ’état sauvage au nord des Etats-Unis et à l ’est du Canada, au Québec en particulier. Les fruits de couleur noire intense, de la taille d’une baie de cassis ou de myrtille, étaient consommés séchés par le Amérindiens, bien avant l ’arrivée des premiers Européens, pour mieux supporter les rigueurs de l ’hiver. Des investigations phytochimiques ont montré que la teneur en polyphénols aux propriétés anti-oxydantes des baies d’aronie était très nettement supérieure à celles de tous les autres fruits. D’où l ’intérêt de ces baies pour la prévention et le traitement de nombreuses maladies qui font l ’objet d’études pharmacologiques et d’essais cliniques.

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF

Identifiez-vous pour consulter les articles

Attention, pour créer un compte, accéder à l'ensemble des archives et intervenir dans le forum, vous devez vous abonner à la revue. Si vous êtes abonné, identifiez vous ou créez un compte.