cash advance

Plusieurs journaux et organismes ont publié cette année un aperçu des ventes de plantes médicinales et de compléments alimentaires à base de plantes dans différents circuits de distribution en France et aux États-Unis. Ces données, fournies par l ’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments (ANSM), Ethnopharmacologia, HerbalGram, Le Moniteur des Pharmacies et le Synadiet, n ’ont malheureusement qu’une fiabilité relative et un caractère parfois approximatif. Elles convergent cependant vers une indéniable constatation : les produits contenant des plantes médicinales représentent des chiffres d ’affaires témoignant d ’une forte et croissante popularité : les compléments alimentaires à base de plantes pèsent plus de 5,6 milliards de dollars aux États-Unis ; les compléments alimentaires, plus de 1 milliard d ’euros en France, où les officines ont réalisé pour la seule aromathérapie un chiffre d ’affaires de près de 140 millions d ’€ e n 2012. On peut remarquer que, paradoxalement, la majorité des produits à base de plantes médicinales possède un statut non pharmaceutique et n ’est statutairement pas destinée au soin. Ceci impose une vigilance sur le choix des produits, dont l ’évaluation et la qualité conditionnent la sécurité d ’emploi tout comme le bénéfice que le patient peut en attendre.

Abonnez-vous pour consulter ou télécharger l'article au format PDF

Identifiez-vous pour consulter les articles

Attention, pour créer un compte, accéder à l'ensemble des archives et intervenir dans le forum, vous devez vous abonner à la revue. Si vous êtes abonné, identifiez vous ou créez un compte.